L’année 2015 de l’Ogre

Rétrospective de l’année – par l’Ogre Littéraire (Décembre 2015)

 

Certes, il n’est officiellement en ligne que depuis août 2015, mais le site de l’Ogre Littéraire est déjà suffisamment rempli pour profiter de cette fin d’année 2015 et faire une rétrospective de ce qui s’y est passé depuis son lancement. Critiques de livres, articles, publications de nouvelles… Finir 2015 est plus que jamais l’occasion de faire le point et de partager les coups de cœur, les déceptions, mais aussi les projets qui ont constitués mon année littéraire.

Parce que la vocation première de ce blog est de partager, je vous propose de commencer cette rétrospective par une sélection des meilleurs ouvrages que j’ai eu l’occasion de découvrir cette année afin de vous guider lors du choix de votre prochain livre de chevet. Petite précision bienvenue, je ne parle pas ici de livres sortis en 2015, mais bien de mes lectures de cette année. Et bien entendu, je vous invite à cliquer sur chaque titre pour en découvrir la critique complète dans les pages de ce blog….

 

LA CRÈME !

Quels sont les livres « coup de cœur » de l’Ogre cette année ? Pour le découvrir, voici les lauréats par genre ainsi qu’un top 3 tous types de littératures confondus. C’est parti !

thinking-eternity-de-raphael-granier-de-cassagnac

Thinking Eternity de Raphaël Granier de Cassagnac – Meilleur livre de 2015

Science-Fiction : Pour commencer ce palmarès, deux livres, deux histoires « indépendantes », mais un seul univers, à savoir celui de Thinking Eternity de Raphaël Granier de Cassagnac et de sa suite, Eternity Incorporated. Très différents sur le fond (changements sociétaux et transhumanisme pour le premier, huis clos dystopique futuriste pour  le second), la forme (enquête journalistique contre triple narration interne), mais présentant l’un comme l’autre deux histoires passionnantes, qui retournent l’esprit, et qui cassent les codes. Exceptionnels !

Thriller : Dans cette catégorie, peu de romans se sont distingués dans mes lectures de 2015, c’est donc ici une BD (ou plutôt, un comic book) qui gagne le prix de meilleur thriller. Outcast, Tome 1 Possession, de Robert Kirkman, (auteur de Walking Dead) qui, avec ce premier tome, remet à plat avec brio les codes des histoires d’exorcisme. Des personnages sombres et torturés et un scénario avec un très gros potentiel… Très bonne surprise.

Comics & BD : Sans aucun doute, la version intégrale des 4 tomes de la bande dessinée de Manu Larcenet, Le Combat Ordinaire. Onirique, dramatique, mélancolique, mais aussi tellement touchante. L’histoire de Marco, jeune photographe angoissé, que l’on suit à travers sa construction de vie. Une grande œuvre !

Roman de Société : Karoo, de Steve Tesich. Un héros cynique et désabusé et une critique taillée à la serpe de la société hollywoodienne de la fin des années 1990… Une histoire remplie d’un humour noir corrosif, à prendre au second degré, mais terriblement efficace.

Amour / Amitié / Famille / Relation à soi et aux autres : Joël Dicker et son écriture imparable figurent dans cette sélection de 2015 avec Le Livre des Baltimore. Un roman sur une passionnante histoire de famille avec, en arrière-plan, un terrible drame familiale, le tout servi par une écriture qui semble couler de source…  Un livre que l’on dévore !

 

LE HAUT DU GRATIN (MAIS LA PARTIE BIEN BRÛLÉE !)

La littérature est une affaire de goût, c’est indéniable. Mais certaines fois, par malheur, il nous arrive de tomber sur des livres qui ne devraient être utilisés que pour caler des meubles… Quelque peu frustrant pour les jeunes auteurs tentant de percer dans le milieu (comme moi 🙂 ), parfois on ne peut s’empêcher de se demander comment des maisons d’édition peuvent se décider à publier de tels navets… Voici mon palmarès de cette année !

La Roue de Glace (Doctor Who) de Stephen Baxter - Un bon navet

La Roue de Glace (Doctor Who) de Stephen Baxter – Un bon navet

Le pire du pire parmi les pires des pires : Une histoire s’adressant à un public confidentiel, et tant mieux ! Cela permet de limiter sa diffusion. Voici une aventure du Docteur (de la brillantissime série télévisée Doctor Who) qu’il faut à tout prix éviter ! La Roue de Glace de Stephen Baxter est une horreur à lire. Des personnages sans aucune profondeur, une succession de scènes confuses et de courses-poursuites interminables… Une vraie catastrophe.

Le pire côté SF : Player One d’Ernest Cline est un ratage total. Ce livre présenté comme un hommage à la culture geek des années 1970 à 1990 n’est en réalité qu’un ramassis de références présentées sans aucune délicatesse au sein d’une histoire confuse et lourdingue. Un Harry Potter cybernétique totalement loupé.

Le pire du reste de la littérature : Michel Bussi est aujourd’hui propulsé partout en tête de gondole des librairies avec un nouveau livre tous les six mois… Est-il possible d’être un bon auteur dans ces conditions ? Je vous donnerais mon avis après avoir lu plusieurs de ses livres. En tous cas, ma première opinion n’est vraiment pas positive : avec Un Avion Sans Elle, il signe un roman inintéressant, avec des personnages caricaturaux au possible, le tout saupoudré d’un faux suspense horrible. Quel ennui !

 

LE TOP 3

Pour finir cette revue des livres critiqués en 2015 sur le blog de l’Ogre, le podium tous genres confondus :

Médaille de Bronze : Karoo de Steve Tesich
Médaille d’Argent : Le Combat Ordinaire de Manu Larcenet
Médaille d’Or : Thinking Eternity de Raphaël Granier de Cassagnac

 

OgreMiniL’OGRE LITTÉRAIRE, C’EST AUSSI DES TEXTES DE FICTION !

Des nouvelles, en l’occurrence ! 2015 aura été pour moi l’occasion d’en partager plusieurs autour de thèmes d’anticipation variés. Une incursion dans une fusée, une visite dans un univers qui voit ses étoiles disparaître les unes après les autres ou encore un voyage dans le temps… Autant d’histoires que je vous propose de découvrir ici !

Décembre 2015 – l’Ogre Littéraire

Partager :

bouton-facebook     bouton-twitter

2 thoughts on “L’année 2015 de l’Ogre

  1. Salut John,
    Alors pour parfaire ton top 2015 et pourquoi pour entamer l’année 2016.
    Je te propose le titre d’un bouquin simplement délicieux, vous qui êtes allés a new york il n’y a pas si longtemps vous y trouverez peut etre quelques images:
    Les enfants du Bronx de Adrian Nicole LeBlanc. Histoire vraie, histoire de rue, de famille dans un Bronx laissé à l’abandon. Jeune Journaliste vouée simplement couvrir le procès d’un bad boy dealer de dope et en vogue 90’s Boy George elle finira par s’immerger dans ma vie du dealer et de son quartier et son enquete durera 12ans !!!
    Attention GROS livre il faut du temps!
    Lucie

    1. Hey Lucie !
      Merci du conseil, je le note pour mes prochaines lectures 🙂
      D’ailleurs, j’aimerais bien de temps en temps ouvrir le blog à d’autres personnes… Donc si jamais tu veux écrire une critique sur ce livre, dis-moi, je la publierais

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *