Partager :

bouton-facebook     bouton-twitter

Intégrale Le Seigneur des Anneaux de J.R.R. Tolkien

SDA_integraleUne contrée paisible où vivent les Hobbits. Un anneau magique à la puissance infinie. Sauron, son créateur, prêt à dévaster le monde entier pour récupérer son bien. Frodon, jeune Hobbit, détenteur de l’Anneau malgré lui. Gandalf, le Magicien, venu avertir Frodon du danger. Et voilà déjà les Cavaliers Noirs qui approchent…
C’est ainsi que tout commence en Terre du Milieu entre la Comté et Mordor. C’est ainsi que la plus grande légende est née.

 

La critique de l’Ogre : 9/10

Le Seigneur des Anneaux est un monument de la littérature Fantasy, rendu populaire au plus grand nombre par l’adaptation cinématographique de Peter Jackson. Un pavé en six livres, généralement découpé en trois tomes : La Fraternité de l’Anneau, Les Deux Tours, et Le Retour du Roi. Ici, nous parlerons de l’oeuvre intégrale, vous trouverez en fin d’article des liens vers des critiques complètes de chaque tome. Avant toute chose, j’attire votre attention sur un point important : il y a quelques années, une nouvelle traduction a été réalisée avec, comme point notable, des changements dans une majorité des noms de personnages, de lieux, ou de villes. Ainsi, dans cette nouvelle traduction, Grands-pas devient l’Arpenteur, Fondcombe devient Fendeval… Pour les puristes, cela peut dérouter. Pour ma part, je trouvais l’ancienne traduction plus belle et poétique, mais il en est ainsi.

Rentrer dans cette vaste histoire demande une bonne dose de courage. Un long prologue sur les hobbits en est la cause. Certains apprécieront l’immersion dans cette étonnante culture fictive, d’autres regretteront la lente mise en place de l’histoire. Ne renoncez pas ! Vous avez devant vous une grande et belle aventure. Le Seigneur des Anneaux est avant tout un roman de voyage. Les 3 tomes ne sont qu’une exploration de la Terre du Milieu, un chemin à travers ses landes, où chaque aventure est un prétexte à la découverte. Au-delà de l’exploration sauvage, c’est une occasion de découvrir les créatures qui la peuplent, leur écosystème, ainsi que les cultures de chacun des peuples rencontrés. La richesse incroyable de cette histoire marque. Un roman monde, issu d’années de travail acharné. Plus qu’une histoire, ce sont les portes de la Terre du Milieu qui s’ouvrent à nous, terres vastes, habitées par des générations de peuples, des successions de rois, des légendes et des prophéties.

Car au-delà de la foultitude de détails sur chaque culture, chaque lieu, l’Histoire avec un grand H s’égrène au fil des mots de Tolkien. Lire Le Seigneur des Anneaux, c’est entrer dans un livre historique sur la Terre du Milieu, tant chaque page regorge de références aux temps anciens, de noms de peuples de jadis et d’anciens rois… On comprend, à la lecture, le travail de toute une vie réalisé par Tolkien. Cette profondeur donne une épaisseur unique au Seigneur des Anneaux, l’aventure de Frodo n’étant au final qu’une conclusion à plusieurs centaines d’années d’Histoire. Existe-t-il une autre oeuvre aussi riche et complète, aussi fictivement documentée, avec un univers aussi riche ? Elles doivent se compter sur les doigts d’une main.

Les thèmes abordés sont aussi vastes que l’univers de la Terre du Milieu. Le courage, la famille, la loyauté, l’amitié, la solidarité… Car pour vaincre Sauron, seule l’invocation de tout ce que le monde peut offrir de positif est nécessaire, et ce même dans l’adversité la plus violente, quand tout espoir semble perdu. C’est aussi, en ce sens, un roman monde. Car tout y est abordé, traité, chacun trouvera, au détour d’une page, quelque chose qui lui parlera. Et en ce sens, si l’histoire n’est pas bourrée de rebondissements et de suspens, elle accroche, colle le lecteur à cette Frodo et ses compagnons, à cette Fraternité de l’Anneau.

Le style, un peu vieillot, est soutenu mais accessible, et s’il faut reconnaître que les descriptions sont nombreuses, elles sont brillamment écrites. Mais c’est sans doute l’intrigue qui emporte le tout. Car dans Le Seigneur des Anneaux, rien n’est convenu. Tolkien ne nous amène que très rarement sur des chemins attendus, et l’histoire est toujours surprenante. On ne peut que se laisser porter. Un voyage guidé en Terre du Milieu. Le tout est servi par des personnages charismatiques, avec leur caractère et leur propre parler… On ne peut que s’incliner devant un pareil travail.

Petit plus pour ceux qui ont vu et aimé les trois films de Peter Jackson, le livre est différent en certains points, sur les personnages et l’histoire. Exemple, si dans la trilogie cinématographique, les passages entre Gollum, Sam et Frodo étaient, à mon sens, les plus ennuyeux, dans l’oeuvre de Tolkien, c’est l’inverse ! En tout cas, pour moi. Donc, rien que pour redécouvrir autrement Le Seigneur des Anneaux, se lancer dans cette – longue – lecture en vaut la peine.

Le Seigneur des Anneaux est une grande oeuvre, aboutissement d’un travail titanesque d’un auteur à l’imagination époustouflante.

Vous pourrez retrouver ci-dessous, très prochainement, les critiques détaillées des 3 tomes :
La Fraternité de l’Anneau – bientôt disponible
Les Deux Tours – bientôt disponible
Le Retour du Roi – bientôt disponible

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *